La jungle péruvienne, l’aventure avec un grand A

voyage-perou-jungle-iquitos

Au Pérou, la forêt amazonienne couvre une bonne partie du territoire : 60% pour être exact. Le Pérou n’étant pas un petit pays, cela correspond tout de même à une superficie de 600 000 km2! Toutefois, cette jungle reste relativement difficile d’accès ; ainsi malgré son immense superficie, très peu de péruviens y ont établi logis.

région-ucayali-pérou

Accès à la forêt amazonienne

Il n’est pas si facile d’accéder à la forêt amazonienne. Peu de routes y ont été emménagées et la végétation est tellement dense qu’il n’est dans tous les cas pas évident d’y circuler.

Pour accéder à la jungle péruvienne, il n’existe en réalité que trois solutions:
– Se rendre à Iquitos en avion, ou en bateau depuis Yurimaguas ou Pucallpa (plus long mais aussi plus dépaysant). Iquitos est la plus grande ville du monde à laquelle on ne peut pas accéder par la route ! C’est aussi une étape incontournable pour ceux qui souhaitent se rendre dans la célèbre réserve naturelle de Manu.
– Se rendre à Tingo Maria depuis Lima en bus.
– Vous rendre à Puerto Maldonado depuis Cusco. Le trajet se fait généralement en avion, mais les plus courageux peuvent décider de s’y rendre en bus : il faut bien prévoir une journée en saison sèche, et encore plus en saison humide…

voyage-perou-tarapoto

La réserve naturelle de Manu

L’Amazonie est connue pour être le poumon vert de notre planète… Les autorités péruviennes, conscientes des enjeux environnementaux, ont pris des mesures visant à la préservation de cette forêt. Ont donc été créés divers parcs nationaux sur la forêt amazonienne, comme le parc national Manu, que j’ai déjà évoqué. Il s’agit de la plus grande réserve de forêt tropicale au monde. Elle abrite énormément d’animaux, dont certains sont en voie de disparition dans d’autres parcs. Loutres géantes, singes capucins, singe-araignée, ours à lunettes… Vous y découvrirez des espèces sans doute jamais vues auparavant.

L’originalité du parc Manu réside dans le fait qu’une partie du parc a une altitude très élevée. Certes il s’étend sur les plaines péruviennes, dont l’altitude n’est pas très élevée, mais il s’étend aussi partiellement dans la Puna (nom donné aux hauts plateaux andins), à 4 300 mètres d’altitude.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La réserve naturelle de Tambopata

La réserve de Tambopata est également un endroit idéal pour partir à la découverte de la forêt amazonienne : elle a été fondée par le gouvernement en 1989, et couvre une superficie de 1,5 hectare. Elle est un véritable fleuron de l’éco-tourisme au Pérou. L’attrait du parc réside aussi dans la présence de chutes d’eau : pour les découvrir, il vous est possible de descendre la rivière en bateau.

Consulter le site d’Ecotours, spécialiste de l’éco-tourisme en Amérique latine et Nomade Aventure sur l’Echo Touristique.

 

Be first to comment